• news-banner

    Expert Insights

Autres langues :

Attention aux revirements? L'exécution en Suisse des jugements britanniques rendus pendant la période de transition a été réexaminée

Peu de temps après notre mise à jour sur « l’exécution des jugements en Angleterre et en Suisse post Brexit», le 24 février 2021, le Tribunal de district de Zurich a rendu une décision relative à une demande d'exécution d'un jugement de la Haute Cour d'Angleterre daté de septembre 2020. Cette demande se basait sur la Convention de Lugano qu’il s’agissait d’appliquer après la fin de la période de transition suivant le retrait du Royaume de l'UE, mais portant sur un jugement britannique rendu pendant cette même période.

Au cours de la période de transition, en vertu des articles 127 (1) et 129 de l'Accord de Retrait UE / Royaume-Uni, le Royaume-Uni et l'UE ont convenu que le "droit de l'Union" et les accords internationaux conclus par l'UE resteraient contraignants et en vigueur. Sur cette base, étant donné que l'UE (et non le Royaume-Uni directement) est signataire de la Convention de Lugano, il semblait relativement clair que, pendant la période de transition elle-même, les tribunaux suisses devraient (comme la Direction fédérale des affaires européennes l'a conseillé) traiter le Royaume-Uni comme étant demeuré Partie à la convention.

Comme nous l'avons exposé dans notre mise à jour du 11 février, l'Office fédéral de la justice (OFJ) considère qu'après la fin de la période de transition, les tribunaux suisses continueront d’exécuter les jugements britanniques rendus avant la fin de la période de transition en application de la Convention de Lugano plutôt que selon les règles du droit interne suisse (i.e. de la LDIP-voir https://www.bj.admin.ch/bj/fr/home/wirtschaft/privatrecht/lugue-2007/brexit-auswirkungen.html). L'OFJ considère qu'il en va ainsi en raison des "principes généraux du droit procédural civil international (droits acquis, principe de non rétroactivité des lois et exigence de sécurité juridique), qui ont inspiré l'art. 63 de la Convention de Lugano et l'art. 197 LDIP."

Cependant, le Tribunal de district de Zurich n'a pas partagé cet avis de l'OFJ, estimant simplement qu'à partir du 1er janvier 2021, la Convention de Lugano a cessé d'être applicable au Royaume-Uni et que l'exécution des jugements britanniques à partir de cette date relève uniquement du droit interne suisse. Le Tribunal de Zurich a noté que l'article 63 de la Convention de Lugano instaure des mesures transitoires pour les États sur le point d’adhérer à la Convention, et non pour ceux s’apprêtant à la quitter, mais n'a pas analysé les principes plus larges cités par l'OFJ.

Alors que la position concernant l'exécution des jugements britanniques rendus pendant la période de transition dans les pays de l'UE est claire en raison de l'article 67 de l'Accord de Retrait, qui prévoit que le Règlement de Bruxelles continuera à produire ses effets dans les États Membres et au Royaume-Uni en ce qui concerne "l'exécution des jugements rendus dans des procédures judiciaires engagées avant la fin de la période de transition", il semble maintenant qu'il y ait une incertitude quant à la position suisse étant donné qu'il n'y a pas de disposition expresse équivalente à l'article 67 de l'Accord de Retrait concernant la Convention de Lugano.

Nous allons suivre de près les développements jurisprudentiels en Suisse susceptibles de supprimer cette incertitude. Cela étant, les clients qui souhaitent procéder à l’exécution de décisions judiciaires en Suisse peuvent être certains que nonobstant cette jurisprudence, les tribunaux suisses continueront d’exécuter les jugements anglais selon l’une ou l’autre de ces procédures qui ne présentent pas de différences significatives en termes de durée et de coût. Dès que la position des autorités suisses aura été clarifiée, nous vous en informerons et, dans l’intervalle, demeurons à votre disposition pour toute question relative à l’exécution de jugements étrangers.

Si vous souhaitez en savoir plus, veuillez contacter Bruno Ledrappier au +41 (0)22 591 1847 ou à Bruno.Ledrappier@crsblaw.com, ou Robert Avis au +41 (0)22 591 18 92 ou à Robert.Avis@crsblaw.com.

Notre approche

  • Précisions sur le prix d’acquisition des titres souscrits en exercice de BSPCE : nouvelles perspectives pour les starts-ups en France?

    Raphaël Bagdassarian

    Quick Reads

  • Charles Russell Speechlys renforce sa pratique Contentieux à Paris avec l’arrivée de Frédéric Dereux et son équipe

    Frédéric Dereux

    News

  • Curateurs et tuteurs : comment gérer le patrimoine de vos protégés ?

    Joanna Metaxas

    Insights

  • Divorce de stars : divorces de couples de même sexe

    Sirin Yüce

    Insights

  • Les entreprises en difficulté ou en croissance peuvent-elle se passer des equity lines? Can distressed or growth companies do without hybrid bonds?

    Dimitri A. Sonier

    Quick Reads

  • Divorce de stars : Garde alternée, quel impact sur la contribution d’entretien ?

    Sirin Yüce

    Insights

  • Divorce de stars : Les délais pour divorcer en Suisse

    Sirin Yüce

    Insights

  • Has the Orpéa plan impaired shareholder's consent? - Le plan de sauvegarde d'Orpéa n'a-t-il pas vicié le consentement des actionnaires historiques ?

    Dimitri A. Sonier

    Quick Reads

  • Les défaillances en France proches de leur niveau de 2019 - French insolvencies close to 2019 levels

    Dimitri A. Sonier

    Quick Reads

  • Charles Russell Speechlys promeut Robert Avis au rang d'associé et accueille Serge Vittoz en tant que Counsel

    Robert Avis

    News

  • Charles Russell Speechlys Paris renforce son équipe contentieux et résolution des litiges en accueillant son onzième associé

    Simon Le Wita

    News

  • Nouvelle obligation déclarative pour les propriétaires de biens immobiliers

    Stéphane de Lassus

    Insights

  • Reforme Du Droit Suisse Des Successions

    Grégoire Uldry

    Insights

  • Mandat pour cause d’inaptitude et directives anticipées en Suisse : Qui se chargera de vos affaires si vous perdez votre capacité de discernement ?

    Joanna Metaxas

    Insights

  • Le point sur les procédures liées à la FIFA en Suisse

    Pierre Bydzovsky

    Insights

  • Le mariage civil pour tous en Suisse : conséquences financières et sur la filiation

    Michael Wells-Greco

    Insights

  • La résolution amiable des contentieux d’affaires : la solution adoptée par le droit des entreprises en difficulté

    Martin Brouard

    Insights

  • Règles à suivre par les clubs suisses lors d’engagement de joueurs par l’intermédiaire d’agents

    Pierre Bydzovsky

    Insights

  • Bercy publie ses commentaires définitifs concernant l’exonération Dutreil

    Stéphane de Lassus

    Insights

  • De l’intérêt d’anticiper la restructuration des Prêts Garantis par l’Etat

    Insights

Back to top