• news-banner

    Expert Insights

Durée de détention des titres d’une filiale ayant augmenté son capital

L’administration fiscale précise comment décompter la durée de détention des titres d’une filiale ayant réalisé une augmentation de capital par incorporation de réserves.

Le rescrit qu’elle publie confirme que les actions attribuées à un actionnaire lors d’une augmentation de capital par incorporation de réserves sont réputées détenues depuis aussi longtemps que les titres détenus antérieurement à l’augmentation de capital.

 

La société mère qui souhaite céder sa participation dans une filiale s’interroge naturellement sur le traitement fiscal réservé à la plus-value qu’elle réalisera lors de la cession.

Dans une majorité de cas, cette plus-value est susceptible de bénéficier d’un régime de quasi-exonération (dit « régime des plus-values à long terme ») avec un taux d’imposition de 3% dès lors que la société mère détient plus de 5% de la filiale depuis plus de deux ans.

A défaut de satisfaire ces conditions, la plus-value est imposable au taux de 25%, cette différence de taux incitant la société mère à rechercher le bénéfice du régime de quasi-exonération à chaque fois qu’elle le peut.   

Or, s’agissant de la condition relative à la durée de détention minimale de deux ans, il peut arriver que la société mère détienne les titres d’une filiale depuis plus de deux ans mais que cette filiale ait procédé à une augmentation de capital par incorporation de ses réserves moins de deux ans avant la cession.

Cette augmentation de capital posait la question du décompte du délai de deux ans lorsqu’elle était réalisée (i) non pas par augmentation de la valeur nominale des titres existants (puisque dans cette hypothèse aucun titre nouveau n’est créé) mais (ii) par création d’actions nouvelles attribuées gratuitement aux associés au prorata de leur participation dans la filiale.

Dans ce dernier cas, pour le décompte du délai de détention, fallait-il retenir (i) la date d’attribution gratuite des actions nouvelles ou (ii) la date d’acquisition des titres détenus antérieurement à l’augmentation de capital ?

L’administration fiscale a très récemment publié un rescrit tranchant cette question (BOI-RES-BIC-000117 – 2 novembre 2022). Rappelons que ce rescrit lui est opposable.

L’augmentation de capital par incorporation de réserves, qu’elle prenne la forme d’une émission d’actions nouvelles attribuées gratuitement ou d’une augmentation de la valeur nominale des titres existantes, n’a aucun effet sur le patrimoine de l’actionnaire.

Par conséquent, le délai de deux ans doit être décompté à partir de la date d’acquisition des titres détenus antérieurement à l’augmentation de capital et non à partir de la date d’attribution gratuite des actions nouvelles émises.

Si, en cas de plus-value cette solution sera le plus souvent favorable à la société mère (bénéfice du régime de quasi-exonération facilité), elle le sera moins en cas de moins-value (risque de non-déduction).

Au-delà de sa solution, ce rescrit rappelle l’importance d’une analyse des opérations intervenues en amont de la cession afin de bien s’assurer du traitement fiscal applicable à la plus-value et ainsi éviter les mauvaises surprises.

Notre approche

  • Energie – l’agrivoltaïque en France

    Sandrine de Sousa

    Insights

  • Les entreprises en difficulté ou en croissance peuvent-elle se passer des equity lines? Can distressed or growth companies do without hybrid bonds?

    Dimitri-André Sonier

    Quick Reads

  • Danish tax authority wins "cum-ex" tax fraud case at the Supreme Court

    Hugh Gunson

    Quick Reads

  • Dubai Court of Cassation Extends Arbitration Agreement Across Subsequent Contracts

    Peter Smith

    Quick Reads

  • Venture capital funds agree 'investment compact' to increase investment in UK high-growth companies

    Mike Barrington

    Quick Reads

  • Return to the full office week?

    Quick Reads

  • UAE Polishes Federal Arbitration Law

    Peter Smith

    Quick Reads

  • Is the opening up of Nexity's services division capital a consequence of the difficulties facing the French property sector?

    Dimitri-André Sonier

    Quick Reads

  • Charles Russell Speechlys fête ses dix ans à Paris

    News

  • New Governance Guidelines for family-owned businesses in the UAE

    William Reichert

    Quick Reads

  • Treasury Committee endorses mandatory venture capital diversity policies from 2025

    Lia Renna

    Quick Reads

  • Has the Orpéa plan impaired shareholder's consent? - Le plan de sauvegarde d'Orpéa n'a-t-il pas vicié le consentement des actionnaires historiques ?

    Dimitri-André Sonier

    Quick Reads

  • Don’t push it… Quincecare duty clarified

    Caroline Greenwell

    Quick Reads

  • Will the downturn in the Paris region property market lead property companies to turn to ad hoc proceedings, as they did in the 1990s?

    Dimitri-André Sonier

    Quick Reads

  • Les défaillances en France proches de leur niveau de 2019 - French insolvencies close to 2019 levels

    Dimitri-André Sonier

    Quick Reads

  • Casino Group: An agreement with investors and debt holders is expected at the end of July

    Dimitri-André Sonier

    Quick Reads

  • New reporting obligation for property owners in France

    Alix Taquet

    Quick Reads

  • Key figures gather to discuss the future of Gloucestershire

    Jonathan Morley

    Quick Reads

  • Charles Russell Speechlys Paris renforce son équipe contentieux et résolution des litiges en accueillant son onzième associé

    Simon Le Wita

    News

  • Saudi Center for Commercial Arbitration publishes new Arbitration Rules

    Peter Smith

    Quick Reads

  • UK CMA's blocks Microsoft's acquisition of Activision Blizzard, a potentially significant decision for SMEs in the video gaming sector

    Quick Reads

  • Cession de bail en LJ, retour sur les arrêts de la Cour de cassation des 18 et 19 avril 2023

    Dimitri A. Sonier

    News

  • Number crunching times

    Emma Humphreys

    Quick Reads

  • Nouvelle obligation déclarative pour les propriétaires de biens immobiliers

    Stéphane de Lassus

    Insights

  • Updates to EMI Options in the Spring Budget 2023

    Quick Reads

  • Charles Russell Speechlys Paris a conseillé Swen Capital Partners (mandataire de Matmut Innovation) et le Groupe Matmut, dans le cadre d’un investissement dans Virage-Viager

    Renaud Ferry

    News

  • Quelle procédure choisir pour restructurer ses dettes ?

    Dimitri A. Sonier

    Insights

  • La résolution amiable des contentieux d’affaires : la solution adoptée par le droit des entreprises en difficulté

    Martin Brouard

    Insights

  • Loi de finances pour 2022 – principales mesures fiscales

    Raphaël Bagdassarian

    Insights

  • Bercy publie ses commentaires définitifs concernant l’exonération Dutreil

    Stéphane de Lassus

    Insights

  • De l’intérêt d’anticiper la restructuration des Prêts Garantis par l’Etat

    Insights

  • Monétisation de la créance de carry-back, une facilité de trésorerie ouverte jusqu’au 30 septembre 2021(2)

    Dimitri A. Sonier

    Insights

  • Charles Russell Speechlys conseille Europlasma dans la restructuration de sa dette

    Dimitri A. Sonier

    News

  • The French Government extends exceptional insolvency measures related to the covid-19 crisis up to the 31st December 2021

    Insights

  • Dimitri Sonier rejoint Charles Russell Speechlys

    Dimitri A. Sonier

    News

  • Assemblée générale en tant de crise Covid-19

    Insights

Back to top